La victime âgée de huit (8) ans a été violée ce dimanche 24 mai 2020 à Sitakoto dans la commune rurale de Ouré kaba préfecture de Mamou.

C’est ce jeudi 28 mai 2020 que le parquet du tribunal de première instance de Mamou a été saisi du dossier. Le procureur de la république est revenu sur cet énième viol dans la préfecture de Mamou.    

« La personne mise en examen provenait d’une cérémonie. Il a trouvé la fillette âgée de huit ans, en classe de 2ème année dans la chambre de la mère de celle-ci. Il a profité du sommeil de la fille pour abuser d’elle et ce sont les cris de la victime qui ont alerté sa maman  qui le trouvait en train de consommer l’acte sexuel. Il était aussitôt appréhendé et conduit au poste de police de sitakoto avant d’être transféré au commissariat central de police de Mamou pour des enquêtes. La victime a été conduite à l’hôpital régional de Mamou pour des examens et soins sanitaires. Ce jeudi 28 mai 2020, notre parquet été saisi du procès-verbal accompagné des certificats médico légaux » explique Elhadj Sidiki Camara

Aux dires du procureur, l’accusé a consommé deux infractions à savoir le viol et la pédophilie, des infractions prévues et punies par le code pénal et le code de l’enfant.

« Sur la base des articles 142 et 235 du code de procédure pénale nous avons ouvert une information judiciaire pour viol et pédophilie deux infractions prévues et punies par les articles 268 du code pénal et 355 du code de l’enfant. Le suspect a été inculpé et mis en détention provisoire au niveau de la maison d’arrêt de Mamou et sera jugé dès la clôture de l’information et ceci dans les prochains jours », rassure t’il.

Il faut rappeler que le viol sur mineur a pris de l’ampleur dans la préfecture de Mamou pendant ce mois de mai 2020 malgré les sanctions juridiques. Récemment, trois cas de viols ont été enregistrés dans la même préfecture.

Abdoulaye Diallo.
Correspondant d’Actujeune.com à Mamou