L’Etat ivoirien annonçait le jeudi 8 mai des mesures d’assouplissement notamment la levée du couvre-feu, l’ouverture des lieux de loisir et de spectacles, dans les régions de l’intérieur du pays. Le président a justifié cette décision par le constat selon lequel aucun cas positif au Covid-19, n’a été détecté depuis le 21 avril 2020.

Cinq (5) jours après l’entrée en vigueur de ces mesures d’assouplissement, le bilan journalier est complètement allé à la hausse ce mardi, avec 127 nouveaux cas positifs sur un groupe d’environ 500 personnes testées. Soit le nombre de cas le plus élevé, enregistré en 24 heures, depuis l’apparition du virus le 11 mars 2020. Car jusqu’ici le record était à 73 cas, révélés le 24 avril dernier.

Les scientifiques ont récemment établi que la durée entre l’infection et l’apparition des symptômes du SARS-CoV-2 varie entre 3 et 7 jours.

Serait-ce possible de conclure que les mesures d’assouplissement ont favorisé la propagation de la maladie virale durant ces 5 jours ? 
Seules les autorités sanitaires ivoiriennes sauraient y répondre.

Actujeune.com