1000 cas confirmés en douze jours! C’est le bilan de la maladie à coronavirus en Guinée pendant ces douze dernières nuits, tandis que le pays totalise 2009 cas confirmés et 663 guéris. Le premier cas en territoire guinéen a été déclaré le 13 mars par les autorités sanitaires.

Ces chiffres ne sont pourtant pas le résultat de tests massifs. La Guinée n’a d’ailleurs jamais effectué de test sur un échantillon de 500 personnes. Ces derniers jours la moyenne tourne autour de quelques 200 patients. Cet inquiétant score a hissé le pays dans le top trois des pays les plus touchés par le covid-19.

Le Nigeria peuplé presque 16 fois plus que la Guinée et le Ghana environ 2,5 fois, sont les seuls qui dominent la Guinée dans ce peloton de tête. 

Plusieurs personnes testées positives, selon les dernières informations encore non actualisées de l’ANSS, restent jusqu’ici introuvables. La maladie continue donc de se communautariser.

L’agence nationale de sécurité sanitaire a inauguré ce vendredi, un nouveau centre de traitement à Kénièn, pour augmenter ses capacités d’accueil des nouveaux malades qui ne cessent de décupler à un rythme préoccupant.

Le dernier prospectus de l’institution dirigée par l’intérimaire Dr Bouna Yatassaye, fait état de 2009 cas confirmés depuis le début avec 82 nouveaux malades, 34 personnes déclarées guéries ce jour. Le nombre de décès, malgré l’identité connue des victimes, n’a pas connu de changement. Il est maintenu à 11.

Cet état de fait renforce la crise de confiance qui caractérise les rapports de l’ANSS avec l’opinion publique.

Nous avons, au niveau de notre rédaction, contacté à plusieurs reprises sans succès, les autorités pour avoir une explication à cette omission flagrante.

Ci-dessous le bulletin de ce vendredi 8 mai

Actujeune.com