Cette information stupéfait certes, mais elle est bien réelle. La grande île comme on appelle autrement Madagascar a enregistré le 7 mai 35 nouveaux cas à Antananarivo et à Toamasina. L’île compte à date 193 cas confirmés dont 92 encore sous traitement.

Andry Rajoelina et sa potion magique « Covid-Organics » ont pourtant fait l’objet d’une déferlante médiatique et ont réussi à placer l’île rouge au centre des attentions.

L’Organisation mondiale de la santé, la CEDEAO et plusieurs autres organisations ont récusé ce qui paraît pour beaucoup d’Afrocentriste comme une « trouvaille inédite » qui mérite d’être saluée par le monde entier.

Ces tests ont été réalisés par l’institut pasteur a réalisé sur 219 personnes et 35 d’entre elles sont revenues positives. Dans ce lot de malades, on retrouve des jeunes âgés dans l’intervalle de 9 à 12 ans.

Madagascar n’a, il faut le préciser, déploré aucun cas de décès depuis le début de l’épidémie sur son sol. Cette trentaine de nouveaux cas de malades, malgré la consommation obligatoire massive par sa population, de son traitement préventif et curatif contre le Coronavirus, donne un coup de sabot à l’espoir qu’il a suscité.

Certains observateurs suggèrent à « Mada » un approfondissement des recherches, puisque tout porte à croire que la victoire contre le Covid n’est pas pour demain.

Actujeune.com