C’est la grosse question qui se pose après cette récente découverte sur le “virus inconnu”, publié ce jeudi dans une revue scientifique américaine. Une étude chinoise a détecté le Coronavirus dans du sperme de quelques malades, rapporte le quotidien cnews. 

Les analyses ont été réalisée par des chercheurs de Pékin sur 38 patients du nouveau coronavirus, passés par l’hôpital de Shangqiu, dans la province du Henan (nord-est). Après les travaux il s’est avéré que six (6) d’entre eux, soit les 16%, portaient le virus dans leur spermatozoïde. Deux de ces patients avaient dépassé la phase aiguë de la maladie.

Il est établi que le Covid-19 se transmet par des gouttelettes de salive. Des traces du virus ont aussi été détectées dans l’urine et les selles. Pour l’heure, aucune conclusion ne peut être tirée quant à une possible transmission de la maladie par voie sexuelle, ont indiqué les auteurs qui affirment que la portée de leur étude est « limitée par la faible taille de l’échantillon ». Ils comptent mener d’autres pour confirmer cette donnée.

Ne serait-il pas judicieux de faire preuve de retenue en cette période de crise sanitaire, quand on sait que le contact interhumain favorise les risques de propagation de la maladie ?

Abdoulaye KABA