Nous vous annonçions dans un précédent article que l’institution de micro-finance Cofina réduisait à compter du 1er Mars, son effectif de 40%. L’argument brandi est la crise suscitée par la pandémie du Covid-19.

Le groupe à travers sa franchise guinéenne passe à la vitesse supérieure et décide de fermer boutique, dans deux de ses quatre agences à Conakry. Ce sont celles de Madina et de Matoto. Les agences de Kipé et Kaloum resteront ouvertes, du moins pour l’heure!

Certains observateurs y voient les prémices d’une éventuelle faillite de l’institution spécialisée dans l’épargne et le crédit des PME et des particuliers.

Le plan de riposte économique du gouvernement guinéen prévoyait pourtant, de sauver des emplois et d’accompagner les entreprises, à faire face à la récession. Le secteur des finances (banques assurances) notamment, étant un des plus exposé aux conséquences de la pandémie.

Dans une telle déconvenue où plusieurs emplois sont menacés, que fait l’inspection générale du travail?

Actujeune.com y reviendra!