C’est une information relayée par nos confrères de Mosaiqueguinee.

Des proches de feu honorable Lounceny Fofana, ont joint la rédaction du tabloïde guinéen pour exprimer leur frustration suite au décès tragique de leur proche. Ils mettent à nu le calvaire qui a caractérisé les dernières heures du désormais, ancien deuxième vice-président du nouveau parlement guinéen.

Un témoignage plus que désarmant que nous vous proposons de lire.

Je suis désolé de le dire, mais c’est bien cela la réalité, notre père, car, c’est ce qu’il représentait pour toute la jeunesse de Forécariah, est mort, parce qu’il n’a bénéficié d’aucune assistance de la part des médecins.  Ce qui aurait pu le sauver. Je précise qu’il souffrait d’un problème cardiaque.  Quand ils sont  arrivés à l’hôpital sino-guinéen, on leur a dit d’aller d’abord au Cte-pi de  Donka pour  chercher le certificat de non cas. C’est-à-dire,  le document qui prouve qu’il est testé négatif. Arrivé là-bas,  on leur a dit de repartir à l’hôpital sino-guinéen,  pour voir le cardiologue. Il est retourné à l’hôpital sino-guinéen.  Là-bas aussi, on leur a dit de repartir  à Donka, qu’il  y sera pris en charge. Retourné à Donka, on leur a dit de retourner encore à l’hôpital sino-guinéen, toujours pour y voir le cardiologue. Finalement, c’est sur le chemin de cet  énième vas-et-viens, qu’il a rendu l’âme dans sa voiture. Il est arrivé,  déjà mort »

Proche de la victime

Hier également, Actujeune.com relayait qu’un patient admis comme cas suspect au CTEpi de Donka, souffrant de dysfonctionnement respiratoire, a succombé, alors qu’il attendait son résultat pour être admis en soins intensifs.

Actujeune.com