« Ce jeudi 16 avril, le groupe Accor a mis à disposition du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique les hôtels Ibis de Marcory et du Plateau pour renforcer les capacités d’accueil du pays face à la crise sanitaire » peut-on lire sur le site de l’ambassade de France en Côte d’Ivoire.

Ce geste intervient dans un contexte rude de crise sanitaire que traverse le pays d’Alassane Ouattara, avec plus de 900 malades du Covid-19 dont 600 hospitalisés ainsi que des milliers de personnes-contacts.

« Dans le contexte de crise sanitaire actuelle que traverse le monde entier et la Côte d’Ivoire, l’Ibis Marcory se joint à l’élan de solidarité mondial des hôtels Accor en mettant à disposition ses services et ses locaux pour le confinement et la mise en quarantaine des personnes pour lesquelles cela sera nécessaire. Cette initiative reflète la volonté de l’Ibis Marcory participer de manière concrète et significative aux initiatives de solidarité pour faire face à la crise sanitaire actuelle.

Accueillir, protéger et prendre soin des autres avec le cœur sont l’essence de notre métier. Dans cette période, la mobilisation de nos équipes est exemplaire et nous mettons tout en œuvre pour répondre au mieux aux besoins d’hébergement » ont fait savoir les responsables du groupe Accor dans un communiqué officiel.

En Guinée, les regards restent figés sur les complexes hôteliers de la place. Déjà vides et durement paralysés par la crise pandémique, beaucoup d’observateurs estiment que les hôtels peuvent combler le déficit hospitalier existant dans les structures sanitaires du pays. S’inspireront-ils de l’exemple ivoirien? Wait and see!

La rédaction