Malgré l’interdiction du regroupement de plus de 20 personnes en cette période de crise sanitaire, liée à la pandémie Covid19, les jeunes continuent à pratiquer le sport en nombre important sur l’autoroute Fidel Castro.

Du rond point de la Tannerie, en passant par l’aéroport (NDR: Camp carrefour) jusqu’à Gbessia rond point, on remarque une foule faite des jeunes qui envahissent les bordures de l’autoroute Fidel Castro, par se détendre le corps.

De 16h à 19 h ces jeunes occupent trottoirs et rues pour « maintenir le corps en santé », le prétendent-ils.

Ismael Toure, est un jeune sportif que nous avons interrogé sur les lieux. Pour lui, la seule raison de sa présence se situe dans l’importance du sport pour le maintien de la santé: « Moi je pense que le sport est primordial. Le sport tue assez de maladie  dans le corps de l’homme, même le virus qui inquiète les gens actuellement ».

Pour d’autres, cela est dû à la fermeture des salles de sport, c’est pourquoi ils préfèrent venir faire le sport malgré les risques liés aux regroupements.

« Au lieu de rester à la maison sans faire du sport, je préfère venir ici pour m’exercer. Pour le regroupement, on craint fort, c’est pourquoi je demandes aux gens de créer les distances, afin de faire le sport de façon modérée » précise Fodé Camara.

Abondant dans le même sens, Fatim Baldé, étudiante, dit préférer courir, sans s’approcher de la foule : « J’aime bien le sport, mais en cette période le regroupement est interdit, c’est pourquoi il est bon de s’éloigner du monde pour se protéger face au virus. Tout le monde ne comprend pas mais c’est ce qui est bon », évoque-t-elle. 

Jusque-là, aucune mesure n’est prise pour freiner ces regroupements, à l’heure où plus de 400 cas malades du Covid-19 ont été constatés en Guinée. Cette mobilisation favorise les contacts inter humains, constituant un risque de contamination et de propagation de la maladie.

Blaise Matuidi, récemment infecté du Coronavirus n’est-il pas sportif? S’interroge un observateur. 

Diaby