C’est une scène de kidnapping “surréaliste” qui vient de se produire ce jeudi 09 avril. La victime est une petite fille âgée de quatre (4) ans. Elle a été kidnappée à Koloma (dans la commune de Ratoma), dans la maison familiale aux environs de 5 heures alors que tout le monde dormait. Le kidnappeur est entré plusieurs fois en contact avec les parents à l’aide de différents numéros de téléphone pour demander un montant de 30 millions contre la vie de leur enfant. 

Avant le kidnapping

Joint par téléphone par notre rédaction, Hassana Bah, connu sous le nom de “jumeau Bah”, un proche de la maman de la victime nous relate les faits: Il y a quelques jours, mon amie Oumou Hawa bah, qui est la maman de la fille a reçu un appel d’un homme. Ce dernier lui a dit qu’elle a reçu un dépôt de 1 900 000 GNF et d’aller faire le retrait pour lui. Elle s’est rendue à un kiosque pour le retrait, mais le message de réception était faux. Quand le Monsieur a rappelé, la dame pour piéger l’homme a dit qu’elle a reçu l’argent. Ce dernier lui a dit de prendre 400 000 GNF et de lui envoyer le reste. La dame a dit qu’elle ne pourra transférer l’argent et qu’il faudrait que le Monsieur se déplace pour venir le récupérer. L’homme a proféré des injures avant de raccrocher. Il a ensuite rappelé pour menacer la maman en ces termes “c’est moi que vous avez insulté, mais vous verrez bien” »

Les circonstances du Kidnapping 

Poursuivant son témoignage, Hassane indique: Le matin, la famille n’avait pas constaté l’absence de la petite. Puis, le même Monsieur a appelé pour dire à la maman qu’il détenait sa fille. Celle-ci n’a pas considéré et a pris ces dires pour des fausses menaces. Un peu plus tard il rappelle pour leur demander s’ils n’ont pas remarqué l’absence de la petite. Et après vérification, la famille s’est rendue compte que la fille n’y était pas. Entre-temps, le Monsieur a rappelé pour réclamer un montant de 30 000 000 GNF que la maman devrait aller déposer à Coyah. Et ajoute que si la maman se pointe au lieu de rendez-vous avec un agent ou quiconque, c’est la vie de sa fille qu’elle met en danger. Il a ensuite rappelé pour demander à la maman de se pointer à Kagbelen et il appelle qu’avec des numéros différents. Jusque-là ils sont dans ça, pas encore de suite, a-t-il expliqué. 

Selon les dires de notre contact, la famille de la victime a déjà saisie la Direction de la Police Judiciaire. Une rencontre est prévue ce Samedi 11 avril à 14 heures entre elle et la DPJ.

Le papa de la victime est depuis quelques années sans destination connue. La maman quant à elle, qui n’est qu’une simple ménagère repose tout son espoir sur les autorités compétentes afin de l’aider à retrouver sa fille. 

Abdoulaye KABA