Le Coronavirus continue de décimer le monde. Pour l’heure ni aucun vaccin ni aucun traitement de consensus ne sont trouvés. Pis, en dépit de causer la mort de plusieurs dizaines de milliers de personnes dans le monde, la pandémie impacte considérablement les chaînes de productions et les échanges commerciaux.

Face à cet état de fait, plusieurs institutions internationales comme l’Organisation des Nation Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) s’inquiètent et mettent en garde l’humanité contre une possible crise alimentaire mondiale. 

Dans un message commun, ces institutions internationales qui traitent de la santé, de l’alimentation et des commerces internationaux ont fait montre de leur inquiétude face au “ralentissement de la circulation des travailleurs de l’industrie agro-alimentaire” qui, selon eux, bloquent de nombreuses agricultures occidentales. Mais aussi le retard des marchandises aux frontières qui entraîne un “gâchis de produits périssables et une hausse du gaspillage alimentaire“.

Ces mises en garde sonnent comme une véritable alerte que la communauté internationale devrait le plus tôt que possible, prendre au sérieux, au delà de la gestion de la pandémie mondiale. Une crise alimentaire mondiale pourrait être encore plus catastrophique que le Covid19.

Abdoulaye KABA