C’est le ministre mauritanien de la Santé, Mohamed Nedhirou Ould Hamed, qui a annoncé le premier décès lié au COVID-19 dans le pays.

La déclaration a été faite via les médias d’État notamment la télévision nationale. Il s’agit d’une femme de nationalité mauritanienne, rentrée de France le 16 mars dernier.

« Elle a été mise en isolement sanitaire, depuis son arrivée, dans un hôtel de la capitale« , a précisé le ministre. Avant de rajouter que « Le décès est survenu dans le lieu de confinement, après une forte fièvre« .

La Mauritanie réussit pour l’heure à relativement mieux gérer la situation en ayant enregistré au total 5 cas confirmés, dont 2 guérisons.

L’Afrique considérée comme une bombe à retardement, est passée de façon exponentielle à plus de 5000 cas ce mardi.

La rédaction