Ce vendredi 20 mars 2020 sur toute l’étendue du territoire guinéen, la connexion internet a été brusquement coupée. Les raisons de cette interruption restent pour l’heure incompréhensibles car aucune annonce préalable n’en avait fait mention. Ce qui avait le plus attiré notre attention, c’est l’addiction dont les guinéens ont fait montre à travers les réactions hystériques suscitées.

Les guinéens dans leur grande majorité sont hypnotisés par internet. Cette interruption qui est survenue hier aux environs de 19 heures, a créé une sorte de “blackout”. Elle a duré environs trois heures avant d’être rétablie peu avant 22 heures. Ce court instant a ressemblé à une éternité à lire les réactions des uns et des autres sur la toile. Certains ne comprenant pas ce qui se passait se sont attelés à redémarrer leur smartphone. Mamadou Djouldé Diallo est un internaute. Il estime que les opérateurs de téléphonie mobile auraient dû communiquer et informer les utilisateurs de l’interruption : « Hier, je me suis connecté et je ne voyais pas les images de 19h à 22h. Je ne savais pas pourquoi, mais au moins les opérateurs devaient nous informer. S’ils avaient bien communiqué on n’allait pas gaspiller nos unités inutilement et le pire ils ne se sont pas excusés» a t-il dit.

Quant à Elvi Camara, la coupure d’internet impacte considérablement les activités de e-marketing : « Nous les jeunes, on se sert d’internet pour développer nos connaissances intellectuelles, faire la publicité de certains de nos produits à travers l’internet alors imaginez un peu cet impact qui bouleversera l’ordre public », s’est-il exprimé. 

Mercredi dernier dans la soirée, la Guinéenne de Large Bande (Guilab), a annoncé l’interruption de l’internet ainsi que des appels internationaux du 21 mars 2020 à 01h 00 GMT au 22 mars 2020 à 09h 00 GMT. Mais l’institution était revenue sur son annonce ce vendredi 20 mars 2020, informant que les travaux qui étaient prévus sur le câble sous-marin ACE (Africa Coast to Europe) sont reportés sine die.

Maria