Fadima Diawara, fait partie des espoirs de la jeunesse guinéenne. L’année dernière elle s’est illustrée en Guinée et à l’international, à travers son invention « Kunfabo », le premier smart phone 100% africain dit-on. Elle a fait partie également du classement J-Awards des 50 jeunes qui font bouger la Guinée. Fadima était invitée à la quatrième édition de l’AFRICAN BUSINESS & SOCIAL RESPONSABILITY FORUM qui s’est tenue à Marrakech au Maroc du 26 au 27 février. Elle y fut sollicitée pour apporté son expertise sur un panel.

Cette édition portant sur le thème Agriculture, Entrepreneuriat et Changement climatique a permis à la fondatrice de kunfabo de mettre en exergue le concept de son smartphone, parler des défis de l’entrepreneuriat en Afrique, d’exposer la problématique de financement des entreprises et surtout encourager les femmes dans la création de leurs entreprises. Il n’y avait pas que Kunfabo, ce forum a connu aussi la participation de grandes entreprises, PME, Start-Up, agences onusiennes et gouvernementales. 

La rencontre s’est déroulée autour du partage d’expériences en matière d’engagement sociétal, sur les risques et opportunités liés au changement climatique. Elle était aussi ponctuée de rencontres B2B, de conseils d’experts en laissant la possibilité d’adhésion à la plateforme post-forum.

 À l’issue de cette 4ème édition, les intervenants ont eu l’occasion de nouer des partenariats avec les institutions de financement et de développement dans le cadre de l’entrepreneuriat.
Fadima Diawara a le vent en poupe et assurément, elle ne compte pas s’arrêter.

Maria Cheick