L’Union des Radios et Télévisions Libres de Guinée ( URTELGUI ), a regroupé plusieurs journalistes de la presse audiovisuelle ce mercredi 26 février 2020, à son siège. Motif: mieux s’organiser pour la couverture médiatique du double scrutin du 1er Mars. Cette rencontre a consisté à une remise à niveau des journalistes qui seront déployés sur le terrain les 29 février et 1er Mars. 

Lors de son échange avec les journalistes, le président d’honneur de l’URTELGUI Boubacar Yassine Diallo, laisse entendre que rien ne sera facile lors de cette opération. Il a prodigué quelques conseils aux jeunes journalistes.

« N’allez pas faire des rixes, n’allez pas vous battre avec des gens. On peut même insulter La Presse, on pourra vous insulter, même vos parents. Faites semblant que vous n’avez pas entendu. Sinon au lieu de couvrir l’événement,  vous serrez acteur de l’événement ».

Séance tenante, c’est le rédacteur en chef de la synergie des journalistes devant être déployés, qui prend la parole. Azoka Bah évoque comment se déroulera la couverture médiatique.

« Le jour du vote, ça sera une synergie qui partira de 6h à 23h. On fera d’abord le multiplex sur l’ouverture des bureaux de vote entre 8h et 18h pour connaître l’affluence des électeurs. Toujours dans l’après-midi, on s’intéressera à l’affluence des électeurs et aux environs de 18h on va participer aux dépouillements. Si on a la chance d’avoir quelques résultats  publiés devant les bureaux de vote, on pourrait faire aussi un multiplex ».

Cent (100) journalistes au total seront déployés sur le terrain. Les reporters affectés ont déjà reçu leur accréditation ce mercredi.