Considéré comme l’une des merveilles de la République de Guinée, « Le voile de la mariée » est un très réputé site touristique situé à environ 12 km de la ville de Kindia, il est menacé de disparition dans les prochains mois. La fière image de cet endroit mythique ne restera plus qu’un souvenir à découvrir dans les anciennes collections de photos, où les livres de géographie. Le site est aujourd’hui, plus que jamais, menacé de disparition.

Un lieu autrefois prisé par les férus d’escapades touristiques, aujourd’hui, affiche une mine piteuse tant sa dégradation est poussée. Le voile refoulait du monde, les jeunes venaient y tenir leurs différentes excursions. 

Ce week-end, un membre de notre rédaction en mission de travail dans la cité des agrumes (kindia), a fait un tour sur les lieux pour constater l’érosion de ce « voile » qui n’en sera prochainement plus un!

Le constat sur les lieux est alarmant, les maisons sous forme de cases construites depuis la première République sur ce site sont méconnaissables. Certaines d’entre elles n’ont plus, ni portes ni fenêtres. La chute d’eau venant de plusieurs dizaines de mètres, émerveillant les visiteurs, ne coule plus à son rythme habituel. Du moins en cette période.

Le guide sur ce site fait savoir que la coupe permanente des bois constitue la première cause de cette dégradation de cet emblématique lieu de fusion avec la nature. Il accuse tout de même les agents des eaux et forêts dont la mission est de surveiller les lieux. 

Malgré cette mauvaise image qu’affichent les lieux, pour y accéder, il faut payer au moins 5.000 Gnf par personne. Ce montant est utilisé pour entretenir l’équipe de gardiennage sur place.

Ibrahima Sory Conde l’un des gérants, précise que depuis 1974, le voile de la mariée existe, sous l’ère de la première République. « Au moment où Sekou Toure vivait, souvent il venait séjourner ici, et parfois les President des autres pays qui venaient en Guinée venaient visiter ce voile. A cette époque, c’était très beau mais aujourd’hui comme vous le constatez, c’est une triste image que montre ce voile de la mariée. Nous demandons donc de l’aide à l’Etat,pour sauver ce merveilleux patrimoine touristique ». 

Diaby