Plusieurs boutiques sont restées fermées. Les marchés connaissent un peu moins d’affluence que les jours normaux. 

La circulation routière est moins dense. Pas d’embouteillages. 

Certains cafés, point de convergence des jeunes, situés aux abords de la route sont ouverts et on peut constater la présence de clients. Même constat au niveau des gargotes. Aux différents carrefours taxi-motards cohabitent avec des pick-ups et des agents de la police et à certains endroits, de la gendarmerie. Sur l’axe le Prince, de Hamdallaye, en passant par Bambeto, Cosa jusqu’à Enco 5 la voie est quasi-vide. Quelques rares taxis circulent. 

Toutes les boutiques aux abords de la route sont restées fermées. 

Des dispositifs sécuritaires sont installés presqu’à chaque 50 mètres

Au niveau du secteur Prince (Hamdallaye) et au carrefour marché à Wanidara quelques échauffourées se déroulent entre forces de l’ordre et jeunes manifestants. 

Abdoulaye KABA