Après le  Fonds Monétaire International (FMI), c’est au tour de la Banque Mondiale d’annoncer la suspension de ses missions en Guinée. Cette décision ne durera que dix jours, allant donc du 24 février au 8 mars 2020 excepté les week-end. 

Ce matin, notre rédaction s’est rendue au siège de la Banque Mondiale pour s’imprégner des motivations de ladite suspension.

Selon le secrétariat central de l’institution, c’est surtout le côté (financement) qui est impacté par cet arrêt momentané. L’administration continue de fonctionner. « C’est vrai que les activités sont suspendues, mais c’est beaucoup plus le côté financement si non on continue à travailler, à payer les salaires, c’est pourquoi le siège est ouvert ».

La banque mondiale est la deuxième institution financière internationale à ralentir ses activités en cette période d’impasse que traverse la Guinée, du fait des élections législatives et référendaire. A quelques dix jours du 1er mars, jour prévu pour les élections, y aura t-il une autre organisation qui emboîtera ses pas? Attendons de voir.
Diaby