Titulaire d’un Bachelor en sciences commerciales, spécialisation comptabilité, Saran Bah est la 2ème Dauphine du concours national de beauté féminine « Miss Guinée 2019 ». Elle est aujourd’hui, au delà de sa fonction d’ambassadrice de la beauté intellectuelle et physique, une âme au service de sa communauté, notamment des enfants.

Une tête bien faite, au delà d’être couronnée 

Saran effectue tout son cycle primaire et secondaire à Conakry. Elle décroche son baccalauréat en 2012 au Groupe Scolaire Saint Georges de Taouyah. Puis elle réussi à se rendre à Moncton (Nouveau-Brunswick) au Canada pour ses études universitaires. Après un an et demi d’études en administration (la comptabilité en particulier) elle est admise à l’école de gestion Telfer de l’université d’Ottawa où elle réussit à décrocher son diplôme de Bachelor en sciences commerciales en 2017.

A son dernier semestre universitaire, elle décide de compléter son diplôme à l’Université Libre de Bruxelles en Belgique où elle réussit à suivre quelques cours de Master.

Une Carrière séduisante de Miss

Les aventures et challenges liés à l’affirmation de la beauté passionnent Saran. On a l’impression qu’elle est née avec une couronne sur la tête puisqu’elle l’a porté depuis toute jeune.

En 2009 alors qu’elle n’avait que 14 ans, elle a participé à son tout premier concours de beauté organisé dans son établissement. Saran est élue Miss Saint Georges. Premier titre inscrit dans son tableau de chasse.

Deux ans plus tard, elle devient Miss After-School Conakry. En 2013 et de 2014 à 2016 elle est respectivement, Miss internationale Moncton et Miss Guinée Canada. Et en 2019, elle a été élue 2ème Dauphine au concours national de beauté Miss Guinée. Un titre qu’elle porte brillamment encore. 

Une grande âme au service des plus vulnérables 

Les Miss sont généralement actives dans l’humanitaire et la Miss Saran ne fait pas exception. Elle préside à cet effet l’ONG « UNITY IN DIVERSITY ». Une association caritative qui œuvre pour l’amélioration des conditions de vie en milieu scolaire. Elle est aussi Marraine de l’ONG « Children Need Help » qui contribue à l’amélioration des conditions de vie des enfants défavorisés notamment, les orphelins. Elle s’est confiée à nous à propos des activités menées par ces structures en ces termes : « Nous faisons souvent des dons dans les orphelinats, des activités pour recréer les enfants. Les sortir de leur environnement habituel, les inciter à la lecture, les scolariser au mieux. Je travaille en ce moment sur un projet de forage pour qu’une école public de la capitale qui, en manque, ait de l’eau. J’organise des panels sur les mutilations génitales féminines et œuvre pour le droit des femmes et des enfants »

Pour la Miss, l’éducation est fondamentale et essentielle pour tout développement tant soit-il personnel ou collectif : « Mon combat le plus cher c’est l’éducation. Puisque pour moi c’est là que se trouve la clé du développement autant personnel que celui de notre société » s’est-elle confiée

Fervente amoureuse de lecture, Saran Bah, porte-étendard de la femme guinéenne, est ambassadrice du livre et marraine du point de lecture de Lanséboundji, dans la commune de Matam.

Abdoulaye