Pour le compte de la cinquième et avant dernière journée des phases de groupe de la coupe de la confédération, le Horoya reçoit ce dimanche 26 janvier 2019 son homologue du Bidvest Wits Football Club d’Afrique du Sud, et les deux coachs étaient face à la presse pout la conférence d’avant match .

Après un nul concédé à Bamako face au Djoliba AC, le coach du Horoya Lamine N’DIAYE veut coûte que coûte se qualifier  et avec les trois points: « Je pense que c’est un match très important et  qui a beaucoup d’enjeux mais nous allons jouer demain pour arracher la qualification face à Bidvest, avant de rallier la Libye pour jouer contre El Nasr pour la dernière journée ».

Plus loin, le coach sénégalais est  revenu sur l’état de santé de sa ligne défensive ainsi que le choix des 22 joueurs retenus pour le duel du dimanche: « Le fait que l’équipe n’encaisse pas ne veut pas dire qu’on se porte totalement bien mais il reste encore du travail à faire car on vise très loin dans cette coupe de la confédération et je pense sur les joueurs retenus c’est une question de choix ,et c’est aussi ça mon rôle mais je reste le plus honnête et juste dans les choix donc les joueurs convoqués remplissent le critère pour jouer ce match ».

Pour le joueur du Horoya Abdoulaye Kanté, les rouges et blancs ont eu suffisamment d’informations sur leur adversaire sud-africain de la part du coach, il leur revient de prendre leur responsabilité « Le coach a été très dur dans ses discours depuis que les préparatifs ont commencé, à l’entraînement il nous a donné assez d’informations sur l’adversaire maintenant c’est à nous de travailler pour revenir sur nos objectifs ».

En cas de victoire, ce match permettra aux Matamka de se qualifier au tour suivant et se rapprocher de l’objectif.

Diaby & MCM