La multitude d’incendies de ces derniers jours suscite beaucoup d’inquiétudes chez les citoyens de Conakry. Derrière ces feux, les uns et les autres, tellement apeurés par le climat d’incertitude qui s’impose dans la capitale, y voient toujours une manœuvre politique, si non un fait délibéré. Mais pas cette fois.

L’information est venue d’une habitante du foyer où sont les boutiques en question. Selon elle, l’incendie est causé par un court-circuit et ne serait de ce fait pas, d’origine criminelle.

Survenu ce mercredi aux environs de 19h 30, il a vu partir en fumée, quatre boutiques et leurs contenus. Le feu aurait été maitrisé grâce à l’intervention des voisins. « C’est Dieu qui nous a aidés. Ça ne s’est pas passé au moment où tout le monde dormait » se réjouit-elle.

Qu’ils soient d’origine criminelle ou non, les incendies deviennent récurrents à Conakry. Les services de sécurité et de la protection civile devraient être plus attentifs et réactifs mais surtout plus préventifs.