Pas de trouble à l’ordre public à Conakry mais des incendies enregistrés, des actes de vandalisme à Dalaba, le préfet évacué sous escorte des forces de l’ordre, un commissariat brûlé à Télimélé en cette deuxième journée de protestation de la semaine. Voici en détail, le rapport laconique du gouvernement, d’une journée qui aura été longue.

Conakry, le 22 janvier 2020 – Ce Mercredi 22 janvier 2020, Conakry et périphéries n’ont pas connu de troubles à l’ordre public.

Toutefois, l’incendie de dix (10) véhicules en stationnement a été enregistré dans la commune de Matam à la Casse sur l’autoroute Fidel Castro, dont l’origine n’est pas encore connue. Une enquête est ouverte à cet effet.

Dans les préfectures, des actes de vandalismes ont été enregistrés à Dalaba et Télimélé.

A Dalaba, les loubards ont attaqué et vandalisé les locaux de la Gendarmerie Départementale, la résidence du préfet, ainsi que la Direction préfectorale de l’Habitat. Portes, fenêtres et antivols emportés. Voyant l’ampleur des violences, le préfet a été obligé de rejoindre Mamou sous escorte des forces de l’ordre.

 A Télimélé, des loubards ont lapidé les agents avant d’incendier le commissariat central de Police.

Le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile.

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement