L’histoire nous enseigne que ce joyau d’antan a été offert en 1967 par la République populaire de Chine à la jeune République populaire et révolutionnaire de Guinée. Le palais tel qu’il se présente aujourd’hui, n’a pas été mis à la disposition de la Guinée dans la même configuration. Un patrimoine pourtant placé sous la férule administrative de la Présidence de la République depuis plusieurs années mais qui vit un temps de cochon. 

Du jardin du 02 Octobre et tout son contenu, à l’édifice principal en passant par le cinéma liberté et le MLS, tout cet ensemble constituerait le Palais du Peuple. Les chinois auraient, compte-tenu de la sophistication des installations et du coût élevé de leur éventuel entretien, construit le jardin et ses périphéries pour servir de régie en vue d’en assurer l’entretien. A qui profite donc ces revenus ? où vont les frais de location, du jardin, de l’esplanade, de l’hémicycle et de l’espace occupé par l’administration parlementaire, des autres salles ? Pourquoi le palais est-il dans un tel état ? Une source sûre, connaisseur du dossier, donne son avis.

Aucune subvention

Pour ce qui est des moyens financiers, il rassure qu’aucune subvention n’est accordée à l’administration générale pour la gestion et l’entretien du palais. « Il n’y a pas de ligne. Pour être clair, je vous renvoie à avoir un regard sur la loi des finances parce qu’elle est une loi votée par l’Assemblée nationale et promulguée par le président. Vous ne verrez aucune ligne sur laquelle c’est inscrit : entretien, réparation ou réhabilitation du palais » soutient-il.

Qu’en est-il du jardin du 02 Octobre et du cinéma liberté?

Il est resté silencieux sur les questions relatives aux zones périphériques du palais, comme le jardin du 02 Octobre et le cinéma liberté. Nos recherches nous révèlent qu’usuellement le jardin entre dans le portefeuille des premières dames, y aurait-il une base légale ou c’est une simple coutume ? Le cinéma liberté quant à lui serait baillé à un opérateur économique étranger. Des enquêtes seront menées prochainement pour mieux éclairer nos lecteurs. 

Notre source justifie la dégradation poussée du palais par diverses causes : « d’abord il y a une combinaison de facteurs. Les organisateurs de spectacles malhonnêtes revendent plus de tickets d’entrée que de places disponibles. Les mécontentements suscités poussent certains invités à détruire les installations. C’est difficile de dire aujourd’hui si l’espace pour les spectacles est suffisant ou pas. Même pendant l’hivernage, les gens organisent des spectacles ».

Des entretiens quotidiens

Difficile à constater, mais il nous a été rapporté que des entretiens se feraient tous les jours parce que le palais du peuple depuis sa construction emploierait plusieurs corps de métiers. Il y’a des menuisiers, des électriciens, des jardiniers, il y a ceux recrutés et formés pour la réparation de l’ascenseur puisqu’il y en a un quand même.

Un plan de rénovation en vue

Les décideurs seraient en train d’améliorer l’espace selon notre source. 

“Ça a commencé à l’intérieur où pratiquement ils sont entrain de remplacer les sièges. La rénovation est prise en compte par le plan directionnel 2030 de Conakry. Il est prévu la reconstruction complète du palais. Pour le moment ce sont des rénovations partielles”.