L’appel lancé par le FNDC à aller vers  une désobéissance civile dans le pays a été partiellement suivi à Conakry et dans certaines villes de l’intérieur. Si les leaders de cette plateforme se réjouissent de la réussite des deux premières journées, la coalition démocratique pour la nouvelle constitution déplore les dégâts matériels et les cas de morts et blessés enregistrés par endroits.

Domani Doré membre de la CODENOC, pense que le FNDC est dans une dynamique extrémiste qui consiste à créer la psychose chez les populations. Elle qualifie la manifestion du 13 janvier d’échec total avant de regretter les dégâts et les cas de morts “Je continue à dire que le FNDC devrait revoir sa copie. Mais ce qui me rassure, c’est que chez la population, en dehors de la psychose, ça n’a pas suscité de problème ce mot d’ordre de pagaille qu’à voulu installer l’opposition. Je continue également à rassurer les guinéens, qu’au niveau en tout cas de la CODENOC, nous pensons que la démocratie n’a de sens que si nous donnons force aux urnes afin de préserver davantage de vies, de préserver un climat social qui permet le développement que nous souhaitons tous puisqu’en dehors de ce que nous appelons faire de la politique, au fond c’est vraiment  apporter le meilleur aux guinéens”  .

Alors que le chef de file de l’opposition s’est  félicité de la réussite du début de la ” Résistance active et permanente”. 

Domani Doré rappelle que l’histoire retiendra de l’agissement de chaque acteur. “Pour eux quand il y a des morts ça a réussit, pour eux quand il y’a des dégâts enregistrés ça a réussit. Je continue à penser que le peuple est le juge de nos différents agissements. Et encore, c’est la preuve pour laquelle lorsqu’elle est appelée à aller exprimer le suffrage universel conformément à la démocratie, nous enregistrons toujours un échec de l’opposition.” renchérît-elle. 

Poursuivant son propos, l’ex ministre des sports dit ne pas être surprise des heurts enregistrés dans certaines localités qui seraient des fiefs de l’opposition. Par la même occasion elle a félicité les forces de sécurité qui, selon elle, ont fait preuve de professionnalisme.

Les dégâts enregistrés à Labé et dans d’autres endroits du pays n’auraient pas surpris l’ex-ministre des sports.

 “Je voudrais certainement ne pas passer l’occasion de féliciter les forces de sécurité qui ont quand même maintenu un climat d’encadrement qui a permis que nous n’ayons pas cette chienlit installée qu’a voulu l’opposition. Oui, il y a eu des dégâts surtout  à Labé mais ce sont des endroits où habituellement l’opposition à la capacité de mobiliser.” Domani Doré conclut en rappelant aux militants du FNDC que leur liberté se limite là où commence celle des autres. 

Pendant que le front nationale pour la défense de cette constitution manifeste pour empêcher l’adoption d’une nouvelle constitution, la CODENOC elle, se range en ordre de bataille pour aborder les prochaines législatives dont la tenue suscitera assurément davantage de remous.

Sanguiana Camara