Après plusieurs années d’interruption, l’édition 2019 de la Foire Internationale de Guinée (FIG) a démarré de plus belle sur l’esplanade du Palais du peuple. Elle est initiée en lieu et place du grand bazard de Conakry et se tiendra du 12 décembre au 5 janvier. Une période marquant la fin de l’année 2019 et le début du nouvel an 2020, durant laquelle divers produits et services sont exposés à l’appréciation des visiteurs et acheteurs. Ces derniers ont donné leurs avis 

Si sur le plan de l’organisation, il y a très peu de choses à reprocher aux initiateurs de la Foire. Cependant, le faible engouement chez les Conakrykas, surtout pendant les jours ouvrables, reste un fait.

“C’est bien organisé, les gens viennent manger ici et profitent pour regarder des spectacles à côté “, nous a confié Aboubacar Sidiki, un des restaurateurs à la Foire qui regrette la faible affluence des clients.

D’autres visiteurs se plaignent de la cherté des prix. Une situation que les prestataires justifient par le coût de location. Selon Mariame Diaby, gérante d’un stand, le prix des articles est cher parce-que les frais de location sont élevés. <<La location d’un stand varie selon sa dimension et l’espace occupé>>, ajoute-t-elle.

Fatoumata binta est une habituée des foires. Avec le nouveau concept (Foire Internationale de Guinée) qui est en sa toute première édition, elle s’attendait à beaucoup d’innovations mais son constat révèle une situation semblable aux précédentes foires.

« Je suis venue pour voir à quoi ressemble la foire cette année, mais il n’y a rien de nouveau à part les spectacles. Ce sont les mêmes articles qui sont vendus chaque année”, a t-elle déploré. Le seul point positif selon cette visiteuse est le fait que << c’est moins peuplé, donc pas de bousculade, c’est génial ça “. 

La Foire Internationale de Guinée a fermé boutique le 5 janvier 2020 en attendant son édition prochaine. 

MCM